Valorisation des déchets BTP

Home > Challenges > Valorisation des déchets BTP

Valorisation des déchets BTP


Comment augmenter la valorisation des déchets de déconstruction avec le moins de transformation possible, dès la phase de conception par les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre ?

Villes

Corporates

  • Cas d'usage et bénéfices attendus

  • Ressources mises à disposition par les partenaires

  • Opportunités business pour les partenaires

  • Experimentation et profil de startup envisagés

Recyclage et réemploi des déchets issus des bâtiments en rénovation

 

 

 

Mise en contexte

 

 

Aujourd’hui les chantiers font peu appel au réemploi et seules quelques filières classiques de recyclages sont utilisées. De nombreux produits sont considérés en tant que déchets alors qu’ils pourraient être des ressources, et leur taux de valorisation avoisine les 35% seulement. Surtout, la démarche du réemploi, réutilisation ou recyclage n’est pas prise en compte par les architectes et les bureaux d’étude (BE) quand ils dessinent les plans. La prestation de gestion des déchets est reléguée au démolisseur, au moment du chantier de déconstruction ou de réhabilitation.
La loi de transition énergétique pour la croissance verte issue de la directive Européenne fixe à 70% la valorisation des déchets du BTP à l’horizon de 2020, ce qui contribue fortement à renforcer l’incitation au réemploi et au recyclage.

 

Aujourd’hui il est compliqué :

  • d’identifier les déchets et les filières de réemploi/recyclage avant le démarrage du chantier
  • de coordonner les acteurs de la chaîne
  • de qualifier, quantifier et localiser la ressource et les déchets : les diagnostics “déchets réglementaires”  ne sont pas assez affinés aujourd’hui, la mise en place de filière nécessite la réalisation de diagnostic “ressources”
  • de tracer  : le maître d’ouvrage ne sait pas où sont partis ses déchets, or il reste responsable de ces déchets.

 

Il sera nécessaire de développer des filières de réemploi, réutilisation et recyclage pérennes pour les produits et matériaux issus des bâtiments mais pour limiter les coûts logistiques il est nécessaire de développer un écosystème de proximité et une mise à disposition sur un temps déterminé très court pour ne pas encombrer le chantier.

 

 

 

Cas d’usage

 

 

Chantier de réhabilitation d’un immeuble habitat/bureau : présence de produits réutilisables tels que moquettes, luminaires etc mais mis à la benne aujourd’hui.
Chantier historique : présence de tables en marbre, miroirs anciens etc. (ex Gare de Lyon). Produits superbe, mais en attente de preneur et donc stockés.

 

 

 

Bénéfices attendus

 

 

Avec plus de réemploi, les propriétaires de bâtiment et gestionnaires de chantier (Maitrise d’ouvrage), pourront avoir des chantiers de beaucoup plus grande qualité sur les volets environnement et économie circulaire, à coût égal. Pour cela, ils ont besoin de pouvoir s’engager dans une démarche d’anticipation de la valorisation dès les phases de conception et non au démarrage du chantier.

 

Les architectes et bureaux d’étude technique pourront également proposer des solutions de réemploi, ce qu’ils ne sont pas/très peu capables de faire actuellement. Ils pourront ainsi répondre à de nouveaux marchés, potentiellement en groupement avec une start-up, et être plus compétitif sur les critères environnementaux, certifications etc.


Enfin, les artisans ou les associations qui réemploieront les matériaux auront accès à une ressource durable et peu chère, tout en ayant l’assurance que le matériau réponde à toutes les normes de qualité requises.

Datasets

 

 

SNCF G&C : Maquette numérique (BIM) du chantier Gare de Lyon rue de Bercy, avec toutes les métadonnées sur la nature des matériaux, dimensions etc. Cette maquette est accessible soit sous forme du fichier brut (Revit, IFC ou tout autre format souhaité), soit via une API.

 

SUEZ RV : Outil RIM pour analyser un secteur du chantier de la SNCF et/ou Setec pour le test

Ville de Paris : La Ville de Paris via sa direction du Patrimoine et de l’Architecture pourra fournir les données d’un chantier en cours pendant l’expérimentation  :

  • Typologie des matériaux
  • Quantité de matériaux
  • Filières de recyclage et de réemploi identifiées.

Ces données sont issues d’un diagnostic réalisé par la direction avant le chantier de démolition (avant le lancement d’un chantier, repère les matériaux réutilisables).

 

Paris Habitat ( Bailleur social de la Ville de Paris) pourra fournir les données d’un futur chantier et partager son expérience en matière de réemploi sur site ( Caserne de Reuilly , 12ème).

 

Datasets en open data :

https://data.opendatasoft.com/explore/dataset/[email protected]/

 

Expertise

 

 

SUEZ: Hugo Martinelli, Diagnostic ressource
SNCF G&C: Etienne Burdet, Analyse et certification DD chantier gare              

Setec : Isabelle Moulin

Dirif : Arnaud Guillé

Ville de Paris : Economie Circulaire S.G. ( Ghislaine Geffroy) , Direction de l’habitat ( Isabelle Lardin) et direction de la construction publique ( Mustapha Zerriahen)

 

 

Paris Habitat ( Bailleur social de la Ville de Paris) pourra fournir les données d’un futur chantier et partager son expérience en matière de réemploi sur site ( Caserne de Reuilly , 12ème).

 

 

Terrains d’expérimentation

 

  • Gare de lyon, chantier de la rue de Bercy (SNCF G&C)
  • Chantier de la ville de Paris
  • Chantier d’un client Setec (à valider)

 

 

  • SNCF G&C (MOA) : Augmenter significativement les objectifs environnement et économie circulaire, qui permettrait de débloquer de nouvelles rénovations, notamment en partenariat avec les collectivités.
  • SNCF G&C/AREP (MOE) : Avoir une solution et des références pour une valorisation plus efficace permettrait de se distinguer nettement de la concurrence.  Nous pourrons étendre notre activité AMO/MOE gestion de chantier et remporter des marchés de maîtrise d’œuvre architecturale grâce au volet environnement.
  • SUEZ (AMO, Gestionnaire de déchets/ressource)  : Développer son action assistant maitre d’ouvrage environnemental et gestion d’une Ressource de qualité pour le réemploi des produits et le recyclage des matériaux
  • Setec : renforcer son offre d’AMO ou de MOE relative à la gestion des matériaux (diagnostic ressources, logistique et valorisation des déchets)

 

Experimentation envisagée

 

 

L’objectif de l’expérimentation est de valider l’opportunité d’un nouveau business permettant aux propriétaires de bâtiment, gestionnaires de chantiers, architectes/bureaux d’études d’augmenter la valorisation des déchets; sachant que la réglementation impose un taux de 70% dès 2020 et développer les premières orientations de l’économie circulaire (réemploi, réutilisation et recyclage).

 

A titre d’exemple, la start up pourrait  identifier les réseaux intéressés par une/des ressources et pourraient les proposer sur une maquette numérique fournie par les partenaires du challenge, elle mettrait en contact les repreneurs et les personnes du projet.

 

Le canal de communication à mettre en place  et son animation sont très important : 

  • Il doit permettre de nombreuses itérations (les emplois du temps de chantiers changent souvent)
  • Il doit s’intégrer au workflow et des repreneurs et des architects/bureaux d’étude/artisans etc. Les suites logicielles pour la gestion de chantier sont déjà très complexes, pour les artisans le téléphone reste incontournable etc. (problème de l’appli dédiée).
  • Il doit être animé et largement dépasser la mise à disposition passive des ressources (problème des marketplaces actuelles).

 

Les critères de réussite de l’expérimentation seront : 

  • Le Maître d’Ouvrage s’engage sur un taux de recyclage/réemploi plus élevé, avant le début du chantier.
  • Le nombre de produits qui ont retrouvé un repreneur certain, avec une date et des conditions d’enlèvement précises.

 

 

Profil de startup recherché

 

 

Expertise en réemploi bâtiment/démolition, Expertise en marketing, Expertise dans les outils de communication digitale, matériaux du BTP.

 

La collaboration aura pour but de proposer un nouveau service aux propriétaires de bâtiment et gestionnaires de chantiers (MOA), soit en direct, soit via les architectes/bureaux d’études (MOE)..